Acupuncture, naturopathie… Retarder les premiers signes de l’âge

L’acupuncture pour lisser

Utiliser des aiguilles fines comme des cheveux pour décrisper le visage, c’est ce que proposent certains praticiens formés à la médecine traditionnelle chinoise. Les effets, plus d’éclat et un regard défatigué, sont subtils mais tentants. 

En piquant les méridiens au niveau du visage, de la rate, du poumon, du foie, de l’estomac, on obtient des effets sur la qualité de la peau, son oxygénation et sa fermeté.

Ce travail sur les organes internes harmonise et donne de la pétillance au regard. En ciblant par ailleurs les rides dérangeantes, on favorise un retricotage du collagène, avec un effet de remaillage. Cette méthode pourrait prévenir le relâchement mais ne corrige pas un excès de peau. 

Comment ça se passe. Le praticien désinfecte les zones ciblées, puis insère les aiguilles à usage unique en dix minutes environ, plusieurs dizaines par côté sur l’ensemble du visage, du cou et autour des yeux et les laisse en place vingt à vingt-cinq minutes. C’est quasi indolore, sauf parfois quelques points, plus sensibles. Durant les heures qui suivent, cela chauffe et tiraille. Comme on est détendue, on a le regard plus ouvert et on sent sa peau comme gainée.

Le bon rythme. 4 à 8 séances, espacées de 15 à 45 jours selon les praticiens, puis des sessions ponctuelles pour entretenir les bénéfices.

La naturopathie qui régénère

En cas de mauvaise alimentation, de manque de sommeil, d’excès de stress, l’organisme produit des métabolites, des déchets et des radicaux libres. Nos défenses sont alors insuffisantes pour lutter contre ce processus inflammatoire, qui génère un vieillissement prématuré. 

Comment ça se passe. Pour conserver un épiderme tonique, on force sur les acides gras essentiels et les vitamines. Donc sur des aliments amis de nos cellules cutanées : des légumes à feuilles vertes et des fruits – kiwi, papaye, ananas – riches en vitamine C, indispensable pour stimuler la prolifération des fibroblastes ; graines, noix, avocat bourrés de vitamine E anti-radicaux libres, et patate douce, carotte, potiron, épinards, mangue pleins de vitamine A, qui régule les mélanocytes et booste la production de collagène et d’élastine. Et on consomme du curcuma, un antioxydant puissant. 

Sans se priver d’autres super-aliments anti-âge comme l’ail, qui favorise la micro-circulation sanguine, la betterave, pour une meilleure oxygénation, le brocoli, les choux et le concombre, riches en soufre, anti-radicalaire.

Le bon rythme. Manger varié et coloré chaque jour. En parallèle, on adopte une routine anti-stress, on se couche avant 23 heures (heure à laquelle la peau entame son processus de régénération).


Suivez-nous
@lazeoparis