Alopécie féminine : Quelles solutions ?

Perdre ses cheveux en grande quantité est une réalité qui touche près de 70% des femmes au cours de leur vie.

En moyenne, une femme perd une centaine de cheveux par jour. Cependant, quand on s’aperçoit le matin au réveil que l’oreiller est recouvert de cheveux, quand le bac à douche accueille une boule de cheveux ou lorsqu’on ne peut plus passer la main dans ses cheveux sans en recueillir une poignée… il faut s’inquiéter.

L’alopécie, c’est quoi ?

Lorsque les cheveux tombent en masse, on parle d’alopécie. Il existe cependant différents degrés de gravité pour cette pathologie. Chez la femme, l’alopécie est complètement réversible. Chez les hommes en revanche, l’alopécie étant souvent héréditaire.

Un facteur héréditaire à prendre en compte

Deux femmes sur trois doivent faire face à une chute de cheveux à différents moments de leur vie. Si les alopécies héréditaires, dites androgénétiques sont extrêmement rares, il faut savoir qu’il nous revient de prendre soin de notre capital capillaire. Comme pour la peau, chaque femme a un capital capillaire différent.

Bien entendu, si dans son entourage une femme connaît des cas d’alopécie, il convient d’être plus vigilant.

De plus, l’alopécie aiguë est très rare chez la femme et il est souvent possible d’améliorer sa vitalité capillaire avant d’en arriver à ce stade de gravité. Elle intervient souvent passé 60 ans, chez des personnes qui n’ont jamais traité leur chevelure.

Les principales raisons de l’alopécie féminine

L’alopécie féminine, passagère ou chronique, est principalement due à des bouleversements hormonaux (grossesse, accouchement, ménopause…) et des changements de saison.

En effet, pendant l’été, les températures hautes et le soleil stimulent la pousse des cheveux ; en automne, la chevelure est moins exposée au soleil et aux vitamines A et B, la pousse est donc stoppée et les cheveux ont tendance à tomber.

L’alimentation et l’hygiène de vie ont également une influence sur la vitalité capillaire. Celles qui entreprennent des régimes minceur parfois très carencés ou qui observent une perte de poids très rapide sont davantage exposées à l’alopécie.

Comment traiter l’alopécie ?

Pour traiter l’alopécie, il faut agir simultanément sur le cheveu (la fibre capillaire), sur le cuir chevelu et sur le bulbe (la racine du cheveu). Pour cela, il est conseillé de combiner la prise de compléments alimentaires (pour le bulbe), une lotion capillaire ou des huiles essentielles adaptées pour traiter le cuir chevelu et un shampoing adapté à sa nature de cheveux du moment.

LAZEO dispose d’un département microgreffe spécialement adapté aux petites et moyennes calvities et alopécies féminines. Un résultat naturel sans cicatrices. Le médecin prélève des greffons, pratique des micro incisions et implante le greffon.

L’intervention dure plusieurs heures mais reste très confortable pour la patiente.

Dr Bernard Sillam

Médecin référant chez LAZEO. Diplômé de la faculté de médecine Lariboisière en 1979 le Dr Bernard SILLAM est notamment connu et reconnu pour son expertise en médecine esthétique et son savoir-faire dans de nombreuses techniques, telles que : les traitements anti-âge par injection de botox et par injection d'acide hyaluronique, les traitements amincissants et les méthodes de microgreffe.