L’ Alopécie : tout savoir sur la perte de cheveux

alopécie

Vous n’avez pas pu la louper. Cette scène “drama” où Will Smith gifle Chris Rock, le présentateur des Oscars 2022. L’humoriste avait fait une blague de mauvais goût sur le crâne rasé de sa femme, Jada Pinkett Smith. Sauf qu’il se trouve qu’il s’agit d’une maladie… l’alopécie.

Mais qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une perte de cheveux importante, partielle ou totale, qui peut commencer dès l’âge de la puberté. 

Pour faire face à cette perte, une épreuve difficile à supporter en particulier pour les femmes, il existe différents traitements.

Faire la différence entre la perte de cheveux normale et l’alopécie. 

Avant de parler d’alopécie, sachez que perdre ses cheveux, c’est normal. Donc pas de craintes si quelques cheveux se baladent sur votre brosse ou dans la baignoire. Comme ils se renouvellent en permanence, chaque jour, nous en perdons entre 45 et 60. Ce n’est qu’au-delà (environ) de 60 cheveux que l’on parle de “chute” et donc “d’alopécie”. 

Par ailleurs l’utilisation répétée de produits chimiques, coloration, défrisage, fer à lisser et les extensions très en vogue de nos jours peuvent avoir des conditions désastreuses sur les cheveux et les follicules.

Alors, quelles sont les causes de l’alopécie ?

Certains facteurs comme les hormones, le surpoids, la ménopause, l’accouchement, les traitements médicaux ou des carences en vitamines, l’âge peuvent amplifier le phénomène de chute. A savoir, contrairement à l’homme, cette altération n’est jamais totale et provoque davantage un amincissement de la chevelure chez la femme. 

  • L’alopécie et la vieillesse : au fil de la vie, les cycles pilaires se raccourcissent et les tiges pilaires deviennent de plus en plus fines, courtes et de moins en moins denses. En général, les parties latérales du front, les tempes et/ou le sommet du crâne sont les premières zones à se dégarnir. Les hommes sont plus touchés par l’alopécie en vieillissant. Toutefois, elle touche quand même 1 femme sur 5, au-delà de 50 ans.

Comment traiter l’alopécie ? 

Il y a plusieurs indications pour une alopécie. A savoir que cela va dépendre du type d’alopécie (légère/sévère), et que notre meilleur conseil sera de prendre rendez-vous avec l’un de nos médecins pour une consultation. 

Pour l’alopécie légère, vous pouvez vous tourner vers la mésothérapie, un cocktail revitalisant contenant de l’acide hyaluronique, des minéraux, des acides aminés et des vitamines. Celles-ci pourront être directement injectées dans le cuir chevelu, pour stimuler la circulation sanguine et de nourrir le bulbe en profondeur. En plus d’une meilleure pousse du cheveu, la mésothérapie va favoriser la croissance de cheveux plus épais.

En cas d’alopécie légère à modérée, le PRP pourrait être indiqué. Pour booster la repousse des cheveux, la régénération cellulaire et la formation de nouveaux vaisseaux sanguins. La stimulation par PRP ne peut se faire qu’en présence d’un bulbe déjà existant. 

Dans le cas où la calvitie est plus installée, vous pouvez toujours vous tourner vers la microgreffe F.U.E. Cependant, pour pouvoir en bénéficier, il est nécessaire d’avoir une zone donneuse viable, c’est-à-dire une partie du crâne non touchée par la chute de cheveux. Et, il est possible de faire du PRP, en complément pour stimuler la pousse des greffons et en stimulant le cuir chevelu.

D’autres articles qui pourraient vous plaire

Sélectionnez votre région

BelgiqueBelgique

FranceFrance

Français English

Êtes-vous situé en Belgique Belgique ?