Augmentation des pommettes : l’effet anti-âge

28th février 2017
pommettes

Les pommettes qui forment le relief du visage lui confèrent son caractère. Rebondies généralement chez les jeunes femmes, elles s’aplatissent souvent avec les années, donnant une expression triste voir malade.

Les injections d’acide hyaluronique pratiquées au centre LAZEO restaurent facilement leur volume.

L’augmentation des pommettes, technique de modelage du contour du visage, se pratique par acide hyaluronique. La facilité de mise en œuvre de cette méthode pratiquée au centre de médecine esthétique en fait un choix thérapeutique à privilégier en première intention même si les résultats sont temporaires.

La consultation de l’augmentation des pommettes

Le médecin, lors de la première visite, examinera le volume de vos pommettes, l’équilibre de vos proportions faciales de face et de profil, ainsi que l’harmonie globale de votre visage. Cet examen est fait au repos  et lors du sourire. Il se renseignera sur vos souhaits précis. Des photographies pourront être prises afin de mieux visualiser ces éléments et discuter de la correction à envisager.

Le médecin insistera sur la nécessité d’effectuer des injections « mesurées » afin de ne pas tomber dans les travers disgracieux de la sur-correction.

L’injection d’acide hyaluronique dans les pommettes, réalisée le plus souvent sous anesthésie de type EMLA, permet d’obtenir une augmentation des pommettes temporaire, qui dure environ 12 à 18 mois. L’intervention consiste à injecter de l’acide hyaluronique directement dans la pommette, afin de recréer son relief, en lui restituant son volume naturel. L’acide hyaluronique est alors injecté directement dans la profondeur de la pommette, par de fines canules.

Suites de l’augmentation des pommettes

Quelques marques peuvent subsister 20 à 30 minutes puis disparaissent. Aucune éviction sociale n’est nécessaire.

Dès la sortie du centre, il faudra respecter quelques précautions. Pendant les heures qui suivent les injections d’acide hyaluronique, il est recommandé de ne pas faire de mimiques exagérées (ne pas trop parler, ne pas trop rire) ni de pratiquer un sport intensif. Il convient également d’éviter les auto-massages  du visage pendant les 48 heures qui suivent la séance ainsi que la prise d’aspirine,  l’exposition solaire et le sauna.