4.73/5 sur 20328 avis
Besoins

La calvitie

Qu’est-ce que la calvitie ?

En dermatologie, la calvitie est une accélération de la chute des cheveux ou des poils sans repousse. Elle n’est pas toujours totale, elle peut être également diffuse, en plaques et même toucher les poils. Elle concerne aussi bien les hommes que les femmes mais est largement répandue chez la gente masculine et reste assez peu fréquente chez les femmes.

La chute de cheveux chez les hommes peut être plus ou moins grave et se caractérise par différents stades classés par ordre de gravité par la classification d’Hamilton: on compte environ 7 stades de gravité d’alopécie.

Quelles sont les différentes causes de la calvitie?

Les origines de la calvitie sont très variées. Voici une liste des autres causes, plus ou moins fréquentes, de la perte de cheveux : 

Le facteur génétique.

80% des calvities sont héréditaires et sont majoritairement un héritage plutôt maternel. En effet, différents marqueurs entraînent une calvitie et bon nombre d’entre eux proviennent du chromosome X, celui de la mère.

Les troubles hormonaux

Souvent dus à une perturbation hormonale tels que la ménopause (diminution des œstrogènes), l’hypo ou hyperthyroïdie, l’hypophyse ou encore le syndrome des ovaires micropolykystiques (production d’androgènes)

Les autres facteurs

  • Le changement de saisons : nous avons tous tendance à remarquer une perte plus importante de cheveux à l’arrivée de l’automne et jusqu’en hiver. Cette chute de cheveux peut être assez considérable chez certaines personnes, jusqu’à laisser apparaître le cuir chevelu.
  • Le stress : il s’agit d’une cause fréquente qui provoque la chute de cheveux, surtout chez les femmes. Que ce soit dû à un choc psychologique ou à une pression quotidienne (exemple : travail), le stress stimule la production d’hormones androgènes, responsables de la chute de cheveux. Cela crée souvent une perte de confiance qui n’améliore pas ce stress et la chute. 
  • La trichotillomanie : est un trouble mental qui consiste chez une personne à s’arracher les cheveux de façon impulsive, afin de les manger ou de les tripoter afin de calmer leurs angoisses. On considère cette maladie comme un TOC (trouble obsessionnel compulsif).
  • Les carences alimentaires : les régimes permanents ou les troubles de l’alimentation comme l’anorexie provoquent des carences alimentaires. Elles empêchent le système capillaire de bien fonctionner, car il a besoin de vitamines et de sels minéraux pour produire les cellules responsables de la création et de la bonne qualité des cheveux. Un régime alimentaire trop riche peut provoquer le même effet.
  • Le mauvais entretien des cheveux : les sèche-cheveux, les fers à lisser, les permanentes, les colorations, les shampooings agressifs pour le cuir chevelu, les chignons serrés et les tresses africaines peuvent faire perdre ses cheveux.

Quels sont les principaux types de calvitie ?

L’alopécie androgénétique est la calvitie la plus répandue chez les hommes (70% des cas) et les femmes. Elle est due à une perturbation hormonale, autrement dit une surproduction de l’hormone mâle androgène, responsable de la chute des cheveux.

Elle se caractérise par un dégagement progressif sur certaines zones du cuir chevelu, notamment au niveau des tempes et du sommet du crâne, à partir de 40 ans en moyenne. La couronne située au-dessus de la nuque n’est jamais touchée par la calvitie, à l’aspect d’un crâne rasé : on l’appelle la zone éternelle.

L’alopécie séborrhéique ressemble à la calvitie androgénétique mais son origine est différente : la perte de cheveux est due à un excès de production de sébum qui étouffe le cheveu et le tue. D’autres effets secondaires inconfortables accompagnent cette chute de cheveux tels que le cuir chevelu et les cheveux gras, la perte de brillance, de volume des cheveux…

L’alopécie cicatricielle se présente sous forme de pelade ou de pertes irrégulières de cheveux sur le crâne. D’origine cicatricielle, elle détruit le bulbe du cheveu, donne au crâne un aspect lisse et brillant, en se concentrant uniquement sur les tempes et le sommet du crâne. Elle peut être également accompagnée de plaques rouges et autres inflammations du cuir chevelu.

Les causes de l’alopécie cicatricielle sont variées, mais proviennent toutes d’une agression extérieure ou d’un traumatisme :

  • Les maladies virales, infectieuses ou bactériennes,
  • Les mycoses,
  • Les origines congénitales (aplasie du cuir chevelu),
  • Dégénérescence du métabolisme (à cause d’une tumeur ou autres maladies),
  • Agressions extérieures (grande brûlure, radiodermite)

Quelles sont les solutions contre la calvitie ?

Avant de faire appel à de véritables traitements, il est possible de trouver des solutions de grand-mère afin de ralentir la chute de cheveux. La prise de complément alimentaire, changer de routine de soin capillaire ou encore éviter les décolorations peut aider à récupérer progressivement la bonne qualité de ses cheveux, et lutter contre la calvitie naissante.

Il existe quelques traitements médicaux qui préviennent de la chute de cheveux tels que la mésothérapie capillaire ou le PRP. Ces traitements de médecine esthétique permettent Cependant, seule la greffe de cheveux est efficace pour la traiter et combattre la calvitie. 

Il existe plusieurs méthodes de greffe capillaire mais la plus efficace est la technique de microgreffe F.U.E. Elle consiste à prélever chaque greffon (follicule pileux) sur une zone donneuse, et à les réimplanter dans la zone receveuse et dégarnie.  Dans ce genre de cas, la couronne basse n’est pas systématiquement la zone donneuse.


Les résultats sont naturels et esthétiques et ne laissent aucune cicatrice. Le rendu est particulièrement efficace sur les petites et moyennes calvities, ainsi que sur les alopécies féminines.

Sélectionnez votre région
BelgiqueBelgique
FranceFrance
Français
LuxembourgLuxembourg
Êtes-vous situé en Belgique Belgique ?