Besoins

Les cicatrices d’acné: Comment et pourquoi se forment-elles ?

Qu’est-ce qu’une cicatrice d’acné ?

Les cicatrices d’acné sont un type de lésion cutanée qui peut persister longtemps après que l’acné ait disparu.

Quelles sont les différents types de cicatrices d’acné ?

Les cicatrices d’acné peuvent être classées en plusieurs types, en fonction de leur apparence et de leur profondeur dans la peau. Voici les principaux types de cicatrices d’acné :

1. Cicatrices d’acné hypertrophiques : Ces cicatrices se forment lorsque le corps produit trop de collagène pendant le processus de guérison de l’acné, entraînant une surélévation (cicatrices en relief) de la peau dans la zone cicatricielle.

2. Cicatrices d’acné atrophiques : Ce type de cicatrice est caractérisé par une perte de tissu sous-cutané, ce qui donne à la peau un aspect creux ou déprimé (cicatrices en creux). 

Il existe différents sous-types de cicatrices atrophiques, tels que :

  • Cicatrices en puits : De petites dépressions rondes ou ovales dans la peau.
  • Cicatrices pic à glace : Des cicatrices étroites et profondes qui ressemblent à des trous laissés par une piqûre d’aiguille.
  • Cicatrices en boxcar (carré) : Des cicatrices profondes et plus larges avec des bords définis qui peuvent ressembler à des empreintes de griffes.

3. Cicatrices d’acné chéloïdes : Ce type de cicatrice se produit lorsque le corps produit un excès de collagène, mais contrairement aux cicatrices hypertrophiques, elles dépassent généralement les limites de la zone de la lésion d’origine.

4. Cicatrices d’acné maculaires (hyper-pigmentée) : De couleurs rouges, roses, brunes, ces cicatrices sont des taches plates qui persistent après la disparition de l’acné. 

5. Les cicatrices hypo pigmentées : Leur couleur est plus claire que celle de la peau car elles ont détruits la mélanine.

Quelles sont les types de peaux plus à risque d’avoir des cicatrices d’acné ?

Certaines types de peau sont plus prédisposées à développer des cicatrices d’acné que d’autres. Voici quelques types de peau qui peuvent être plus à risque :

  • Peau sensible : Les personnes ayant une peau sensible ont tendance à réagir plus fortement aux inflammations causées par l’acné, ce qui peut augmenter le risque de cicatrices.
  • Peau grasse : Une peau grasse a tendance à produire plus de sébum, ce qui peut entraîner une obstruction plus importante des pores. Les lésions d’acné, telles que les boutons et les points noirs, sont plus fréquentes chez les personnes ayant une peau grasse, ce qui augmente le risque de cicatrices.
  • Peau foncée : Les personnes à la peau plus foncée, en particulier celles d’origine africaine, asiatique, latino-américaine ou indienne, sont plus susceptibles de développer des cicatrices d’acné sous forme de taches pigmentées (cicatrices maculaires) ou de cicatrices hypertrophiques.
  • Peau sujette aux keloids / à l’inflammation 

Comment se forment les cicatrices acnéiques ?

  • Formation d’une lésion inflammatoire : Lorsque les pores de la peau sont obstrués par l’excès de sébum, les cellules mortes de la peau et les bactéries, cela crée un environnement propice à la prolifération des bactéries et à l’inflammation. Les lésions inflammatoires telles que les papules, les pustules et les nodules se forment alors.
  • Rupture de la paroi folliculaire : Dans les cas plus graves d’acné, l’inflammation peut être intense et provoquer une rupture de la paroi du follicule pileux (le pore). Cela permet aux bactéries, aux cellules mortes et aux autres contaminants de se propager dans les couches profondes de la peau.
  • Réponse inflammatoire du corps : Le corps réagit à cette inflammation en déclenchant une cascade de réactions immunitaires pour combattre l’infection et guérir les tissus endommagés. Des cellules immunitaires, des cytokines et des enzymes sont libérées pour aider à éliminer les bactéries et les débris cellulaires.
  • Destruction du tissu cutané : L’inflammation intense et prolongée peut entraîner la destruction des tissus cutanés normaux, y compris du collagène, une protéine essentielle pour la structure de la peau.

Le type de cicatrice formée dépend de plusieurs facteurs, notamment de la gravité de l’inflammation, de la capacité de la peau à se réparer, du type de peau et de la génétique. Certaines personnes ont une prédisposition génétique à former plus facilement des cicatrices, tandis que d’autres peuvent guérir sans cicatrice apparente. 

Comment prévenir les cicatrices d’acné ?

Pour prévenir les cicatrices d’acné, il est essentiel de prendre soin de votre peau et de traiter l’acné de manière appropriée dès qu’elle apparaît. Voici quelques conseils :

  • Ne pas toucher ou presser les boutons : Évitez de toucher, gratter ou presser les boutons d’acné, car cela peut aggraver l’inflammation et entraîner des cicatrices. Le grattage peut également répandre les bactéries et provoquer de nouvelles éruptions.
  • Traiter l’acné dès son apparition : Commencez un traitement dès que vous remarquez des poussées d’acné. Consultez un dermatologue qui pourra vous recommander les meilleurs produits et traitements adaptés à votre type de peau.
  • Éviter les produits cosmétiques comédogènes : Utilisez des produits cosmétiques, crèmes et lotions spécialement formulés pour les peaux acnéiques et non comédogènes, c’est-à-dire qui ne bouchent pas les pores.
  • Protéger votre peau du soleil : L’exposition au soleil peut aggraver l’acné et rendre les cicatrices plus visibles. Utilisez un écran solaire non comédogène avec un indice de protection élevé pour protéger votre peau.
  • Ne pas éclater les boutons : Évitez de percer ou de gratter les boutons, car cela peut entraîner des lésions cutanées et des cicatrices permanentes.
  • Utiliser des produits doux pour le nettoyage : Optez pour des nettoyants doux et non irritants pour le visage, et évitez les produits trop abrasifs qui pourraient endommager la peau.
  • Hydrater votre peau : Une peau bien hydratée est plus résistante. Choisissez une crème hydratante non comédogène adaptée à votre type de peau.

Comment traiter ces vilaines cicatrices acnéiques ?

La médecine esthétique permet de faire disparaître plusieurs types de cicatrices. Cependant, avant d’envisager d’effacer vos cicatrices, les traitements proposés demandent à ce que l’acné soit définitivement partie et que les marques laissées soient totalement cicatrisées. Tous les traitements médicamenteux pour traiter l’acné doivent également être terminés. Il est également recommandé de commencer ces genres de traitement en hiver pour éviter toute dépigmentation de la peau en bronzant.

  • Des injections d’acide hyaluronique : pour combler les cicatrices peu profondes comme celles « en pente douce » ou planes, et lisser la surface de la peau. Ce traitement doit être renouvelé tous les ans car l’acide hyaluronique est un produit résorbable.
  • Le laser Fraxel : pour traiter certaines cicatrices atrophiques, hypertrophiques et hyper pigmentées. En traitant la peau point par point avec des micro impacts de faisceau laser fractionné, le laser fraxel va stimuler la régénérescence cellulaire. Les cicatrices disparaîtront et la peau sera belle, lisse et homogène. Le collagène sera stimulé et ceci pendant plusieurs mois.
  • Le peeling : pour traiter les cicatrices légèrement atrophiques, hypertrophiques et hyper pigmentées. Le peeling chimique va irriter la peau et la faire peler afin de laisser place à une seconde peau dépourvue de cicatrices et au teint net. Seront choisis des peelings moyens et profonds selon la gravité de la cicatrice.
Sélectionnez votre région
BelgiqueBelgique
FranceFrance
Français
LuxembourgLuxembourg
Êtes-vous situé en Belgique Belgique ?