Accueil > Blog > Produits de beauté : ce qu’il faut savoir avant d’acheter [ Part. 1 ]

Les étiquettes des produits de beauté ne sont pas toujours simples à comprendre. Pour enfin savoir ce que les produits contiennent, suivez notre liste pratique.

Les fabricants de cosmétiques sont tenus à une règlementation stricte concernant la composition mais aussi concernant l’étiquetage.

Une étiquette doit mentionner : la fonction du produit et ses précautions d’emploi, son poids ou son volume, sa date de conservation après ouverture (signalée par un pot ouvert accompagné d’un nombre, « 12M » pour 12 mois, par exemple).

Les ingrédients doivent être mentionnés par ordre décroissant de leur volume dans le produit fini. Ainsi, on trouve très souvent la mention « Aqua » en premier, car la majorité des crèmes sont composées d’eau.

Les actifs contenus dans les cosmétiques ne sont présent que dans un pourcentage infime, car c’est en petite quantité qu’ils sont efficaces.

Les noms des substances chimiques sont inscrits en anglais, quand les produits naturels (comme l’eau, donc) sont mentionnés en latin. L’INCI (International Nomenclature of Cosmetics Ingredients) répertorie les ingrédients des produits cosmétiques et permet de retrouver leurs fonctions et les éventuelles contre-indications.

Quelles sont les substances à surveiller ?

La liste des substances potentiellement toxiques, non écologiques ou cancérigènes est longue. Mais toutes ne sont pas aussi dangereuses qu’on le pense.

Les parabens

Les parabens sont des conservateurs chimiques employés dans les cosmétiques depuis les années 1920. Régulièrement, on les remet en cause, sans jamais démontrer réellement leur nocivité. Pour de nombreux scientifiques, ils seraient responsables de cancer et hautement allergènes.

Pour les reconnaître sur les étiquettes, on les reconnait grâce aux mots en –zoate comme le parahydroxybenzoate ou les mots qui comportent « paraben », comme butylparaben, propylparaben, sodium butylparaben, sodium propylparaben, potassium butylparabe et potassium propylparaben.

Les silicones

Les silicones ne sont jamais mentionnées ainsi sur les étiquettes. Pour les reconnaître, on cherche les mots en –cone, -one ou –xane.

Cyclopentasiloxane, cyclotetrasiloxane et cyclomethicone sont considérés comme des perturbateurs endocriniens. Les silicones ont aussi tendance à boucher les pores et ne réparent les cheveux qu’en surface. Peu biodégradables, ils causent également du tord à l’environnement.

Les PEG ou PPG

Ces substances sont les fameux polymères. Ils sont des dérivés de la pétrochimie et fabriqués à partir d’oxyde d’éthylène. On ne connait pas leurs risques pour la santé mais ils étaient utilisés pour créer des gaz de combat à l’origine. Pour les retrouver, on cherche les polyéthyléneglycol ou propylène.

Dr Bernard Sillam

Dr Bernard Sillam

Médecin référant chez LAZEO. Diplômé de la faculté de médecine Lariboisière en 1979 le Dr Bernard SILLAM est notamment connu et reconnu pour son expertise en médecine esthétique et son savoir-faire dans de nombreuses techniques, telles que : les traitements anti-âge par injection de botox et par injection d'acide hyaluronique, les traitements amincissants et les méthodes de microgreffe.

Nous joindre

LAZEO Paris
50 avenue Victor Hugo, 75116 Paris

Nos horaires:
Du lundi à jeudi: 9h00 - 19h00
Vendredi: 9h00 - 16h00

LAZEO Londres
8-9 Lambton Place, W11 2SH Londres

Tél: +44 20 7221 2248
www.lazeo.co.uk

S’inscrire à la newsletter

Ces données sont confidentielles. Votre adresse e-mail servira uniquement à l’envoi de nos informations et vous pouvez vous désabonner à tout moment par un simple clic.