Toxine Botulique ou acide hyaluronique ?

On constate souvent une opposition entre ces deux substances en consultation, avec une préférence pour l’acide hyaluronique qui donne un résultat plus naturel.

En pratique il n’en ait rien, et médicalement parlant, le botox ne peux pas provoquer de dégâts irréversibles.

En réalité, ces deux substances sont maintenant bien connus, avec un recul de 25 ans en esthétique, et permettent seule ou en association de réaliser de très beaux résultats sur le visage, en toute sécurité, si on respecte leurs contre-indication, et si elles sont utilisées dans des mains expertes rompues à leur utilisation par des années d’expériences.

On a l’habitude dans le traitement du visage de diviser ce dernier en 3 tiers:

Le tiers supérieur

Cette partie qui comprend le front jusqu’au coin des yeux (canthus externe) et généralement traité avec la toxine botulique qui permet alors d’effacer les rides horizontales du front, les rides de la glabelle (la fameuse ride du lion) et les rides de la patte d’oie. Elle permet en plus de réaliser un léger lift du front et du sourcil dont la queue se relève légèrement.

La toxine botulique est le traitement de référence des rides de la région fronto-orbitaire qu’on traitait insuffisamment avec les injections d’acide hyaluronique. Cependant avec les progrès de la volumétrie et l’apport des canules (aiguilles à bout rond sans biseau) nous pouvons, grâce à l’acide hyaluronique, traiter les pertes de volume du front, des sourcils, et des tempes et pallier à la squelettisation de la région fronto-temporale et peri-orbitaire.

Le résultat de l’association botox-acide hyaluronique est bluffant, trés naturel et apporte un rajeunissement du regard étonnant.

Le tiers moyen

Cette zone va du coin des yeux au coin des lèvres (commissures labiales) et est habituellement traité par volumétrie avec succès.

En effet, en restaurant la perte des volumes graisseux du 1/3 moyen avec de l‘acide hyaluronique trés réticulé, au niveau des pommettes et de la vallée des larmes, non seulement cette région est rééquilibrée mais également l’ensemble du visage.

Il est, aujourd’hui, le traitement phare des techniques de rajeunissement du visage. 

Il permet d’estomper les rides de la paupière inférieure, d’effacer les bunny lines, les rides du lapin qu’on trouve sur les cotés du haut du nez, et de traiter indirectement le sourrire gingival.

Le tiers inférieur

Cette partie qui va du coin des lèvres jusqu’à la ligne mandibulaire est idéalement traité par acide hyaluronique permettant ainsi de rééquilibrer les creux du menton et le pli d’amertume, de même que le traitement de l’ovale de part et d’autres de la bajoue. A noter que pour cette dernière indication, le Radiesse (hydroxyapatite de calcium) est trés intéressant.

En combinant ces deux techniques, le résultat est naturel et harmonieux. Le visage semble plus jeune et lumineux.


Suivez-nous
@lazeoparis