Cernes creux : Que propose la médecine esthétique ?

29 mars 2018

La plupart du temps, les cernes creux apparaissent avec l’âge (certaines morphologies vieillissent en se creusant) ou après une perte de poids massive. On parle alors de « squelettisation de la région orbitaire ». Autrement dit, c’est tout le tissu graisseux autour des yeux qui a fondu, laissant apparaître le relief osseux. A noter que dans 50 % des cas, les cernes creux peuvent être accentués par la présence d’une vallée des larmes (cette ombre qui part du coin de l’œil et descend le long de la joue). Le médecin profitera certainement de l’intervention sur les cernes pour la corriger aussi. Des cernes creux peuvent aussi s’accompagner de poches graisseuses.

Le geste médical pour traiter les cernes creux temporairement.

Il consiste en une injection d’acide hyaluronique dans le creux des cernes. Bien exécutée, cette intervention donne un résultat extraordinaire.

Y a t-il des contre-indications ?

La présence de poches malaires (poches situées en haut des joues). Cela entraîne une réaction locale au niveau des lymphatiques risquant d’aggraver encore davantage ces dernières.

Comment ça se passe ?

Après avoir désinfecté la paupière, le médecin injecte quelques larmes d’acide hyaluronique, profondément au contact de l’os. Pas besoin d’anesthésie au préalable, le produit contient déjà un anesthésiant. En revanche, il est capital dans cette zone, où la peau est très fine, d’utiliser un produit très fluide et faiblement hygroscopique (qui fixe peu l’eau) car l’acide hyaluronique peut alors provoquer un gonflement inattendu des paupières. La séance d’injection se termine par l’application d’une poche de glace pour éviter tout gonflement. Elle dure environ 30 minutes.

Et après ?

Un œdème est possible ainsi que des rougeurs au point d’impact et des bleus pendant 72 heures. Le résultat dure au minimum un an. Le plus souvent deux.

Quels sont les risques éventuels ?

Un gonflement inattendu assorti d’une coloration bleutée des paupières (on parle alors d’effet Tyndall. C’est l’eau captée par l’acide hyaluronique qui se voit en transparence). Ceci survient généralement dans les semaines qui suivent l’injection. Cependant le problème est aujourd’hui largement diminué grâce à l’utilisation d’acides hyaluroniques peu hygroscopiques.

Le médecin dispose également d’un antidote pour supprimer ce gonflement. Mais si vous avez rencontré ce problème une fois, il est préférable d’éviter les injections d’acide hyaluronique dans le cerne à l’avenir.