Comment limiter les excès pendant les fêtes de fin d’année ?

23 décembre 2020

Ca vous est déjà arrivé de vous rendre malade après UN repas de famille ? Nous aussi ! Bien sûr, les fêtes de fin d’année sont l’occasion de profiter de sa famille, ses amis, et de se faire plaisir. Mais comme toutes les bonnes choses, il faut les consommer avec modération.

Quelques conseils pour éviter les excès.

  1. On ne saute pas de repas avant le dîner de Noël

Contrairement à ce que l’on pense, sauter un repas n’aide pas à perdre du poids. Cela favorise justement l’apparition de graisse. Pendant cette diète, le foie développe une résistance à l’insuline et continue de produire du glucose, même après avoir mangé. Ce glucose se retrouve alors en excès et ne peut pas être consommé par les muscles et se stocke sous forme de graisse dans la région abdominale.

Limiter les excès ne rime donc pas avec privation d’avant fêtes !

  1. Consommer de l’alcool, oui, avec modération

Souvent très sucrés, les cocktails ont un indice glycémique fort et sont ainsi à éviter. En revanche, le champagne et les vins ont des indices glycémiques bas et sont ainsi plus recommandés. Attention tout de même à en consommer des quantités raisonnables et surtout à ne pas prendre le volant en cas d’excès.

  1. On prend son temps pour manger

Il faut compter 15 à 20 minutes pour que la sensation de faim disparaisse.  On prend donc son temps pour éviter de manger plus que ce dont le corps à besoin. Par contre, si vous avez encore faim à l’arrivée du dessert : on ne se prive pas ! On profite jusqu’au bout de son repas en famille tant que la faim est là.

  1. Faites une activité après le repas

Pour aider le corps à se débarrasser notamment du sucre superflux ingéré pendant le repas, pensez à faire une activité physique. Il est recommandé d’attendre 2 heures après le repas avant de débuter une activité physique.

L’idéal ? Une balade en famille, pour prolonger les moments en famille : bois, plage, en campagne ou en ville, profitez-en pour passer un moment tous ensemble en joignant l’utile à l’agréable !

Et si vous n’avez pas envie de faire tout cela : pas de panique, vous avez bien raison. Les moments en famille sont précieux et les excès en cette période sont loin d’être graves. Le principal : profiter de sa famille et de ses proches !