Comment soigner la couperose ?

Ce ne sont ni des marques, ni des cicatrices, pourtant elles sont présentes sur vos joues et parfois sur le nez. Il s’agit en réalité de petits vaisseaux dilatés qui peuvent devenir un véritable complexe, puisqu’environ quatre millions de Français sont concernés.

Les femmes représentent 40% des personnes atteintes par la rosacée (à savoir que nombreuses sont celles qui ignorent en être atteintes). Alors prenez le temps de lire cet article et comprenez ce qu’est vraiment cette petite tache diluée et si vous en êtes pourvu.   

Qu’est-ce que la couperose ?   

La couperose est une affection cutanée chronique fréquente qui laisse apparaître les vaisseaux sanguins sur le visage. Généralement accompagnée de l’érythrose, des rougeurs au niveau des joues. Elles touchent majoritairement les personnes à la peau claire ayant entre 30 et 50 ans et plus particulièrement les femmes.    

Il existe plusieurs stades de cette maladie : les rougeurs, la couperose, et la rosacée.   

Où se situe la couperose ?  

La couperose se situe également sur les joues, le nez et parfois sur le front et le menton.   

Comment reconnaître la couperose ?  

Les symptômes de la couperose peuvent être différents en fonction du stade de la maladie. N’ayez pas de crainte, la couperose n’évolue pas forcément.   

  • Des rougeurs permanentes et de petits vaisseaux dilatés,  
  • Une poussée de boutons rouges et blancs (on la nomme rosacée papulo-pustuleuse ou acné rosacée),  
  • Un épaississement important, voire une déformation du nez et à traiter.   

Pourquoi j’ai de la couperose ? Et comment la traiter naturellement ?   

Les causes de la couperose sont encore mal connues. Il s’agit souvent de facteurs génétiques (prédisposition génétique après 30 ans pour les femmes) mais aussi immunitaires. Il y a plusieurs alternatives pour éviter l’apparition et la propagation permettant d’atténuer les rougeurs de la couperose :   

  • Ne pas exagérer des boissons avec trop de caféine/théine,  
  • Éviter les aliments trop sucrés et plats épicés,  
  • Diminuer votre consommation d’alcool (notamment le vin rouge),  
  • Ne pas s’exposer à des températures extrêmes, et aux variations climatiques trop régulièrement., 
  • Utiliser une eau micellaire sans alcool et à tendance hydratante. 

Il existe aussi plusieurs huiles naturelles très efficaces (n’exclut pas d’une crème hydratante) :   

  • L’huile de chanvre va permettre d’hydrater en profondeur, et activer la circulation du sang,   
  • L’huile essentielle d’hélichryse est aussi géniale pour soulager les problèmes de circulation sanguine.   

Quelles différences entre les varicosités et la couperose ?  

Ne vous trompez pas sur la nature de vos veines dilatées et visibles :   

  • Une varicosité a une apparence bleutée sous la peau en raison d’un sang manquant d’oxygène. Elle est principalement sur le corps, notamment à partir du bassin (les cuisses, les mollets ou les pieds.).  
  • La couperose laisse apparaître des vaisseaux rouges car, ici, le sang est parfaitement oxygéné. Elle est principalement sur le visage.   

Dans les deux cas, il s’agit d’une dilatation des petits vaisseaux sanguins permanentes. Il n’est pas obligatoire de les traiter forcément.  

Comment traiter la couperose chez LAZEO ?  

Le laser vasculaire est actuellement la technique par excellence pour se débarrasser des rougeurs qui sont éliminées après plusieurs séances de traitement. Nous proposons le laser ND YAG, une référence par son indication sélective et de ciblage selon l’étendue des lésions. Dans la majorité des cas, environ 50% des vaisseaux dilatés sont effacés après la première séance. Plusieurs séances peuvent être recommandées afin d’observer globalement  une amélioration de 60 à 80%.  

Il est obligatoire de faire une première séance de consultation afin que le médecin examine la zone et l’intensité nécessaire pour traiter la couperose. Cette consultation va aussi permettre d’obtenir un devis ainsi que les informations primordiales au traitement du laser.  

Tous les stades de couperose ne peuvent pas être traités au laser (par exemple, la rosacée papulo-pustuleuse est souvent traitée grâce à l’acide azélaïque pour son action anti-inflammatoire). 

Les suites du traitement laser de la couperose.  

Plusieurs symptômes peuvent faire leur apparition. Cependant, cela reste des suites “douces” qui partiront dans les prochaines heures. Parmi elles :   

  • Une sensation de chaleur apparaît très rapidement sur la couperose traitée par laser. Un léger œdème, ainsi qu’un blanchiment temporaire sont visibles autour de cette zone.  
  • Il est aussi fréquent de constater l’apparition de petites croûtes dès le deuxième jour. Une hyperpigmentation temporaire est parfois observée durant les semaines qui suivent le traitement de la couperose. Elles s’effaceront rapidement.  

Important : pas d’exposition au soleil les 6 semaines avant et après la prise en charge avec le laser. 

Sélectionnez votre région
BelgiqueBelgique
FranceFrance
Français
LuxembourgLuxembourg
Êtes-vous situé en Belgique Belgique ?