Epilation laser de la barbe et de la moustache

Grâce à l’efficacité du traitement au laser, de plus en plus d’hommes optent pour l’épilation durable de leur barbe. Ce choix est soit d’ordre médical ou esthétique.

D’un point de vue technique, il faut savoir que la barbe représente une région très sensible, il s’agit en effet de poils de grosse épaisseur avec une densité conséquente. Pour procéder à l’épilation de la barbe, le médecin lasériste a des techniques variées afin de contourner certaines difficultés, et également des stratégies pour donner un résultat esthétique au visage.

Le cycle du poil de la barbe et de la moustache

Il faut savoir que les poils de la barbe repoussent très rapidement car ils ont un cycle pilaire très court. Cette caractéristique pousse les laséristes à réaliser des séances laser rapprochées afin de détruire un maximum de poils en phase de croissance (seule phase où l’épilation est définitive). Les poils situés dans cette zone sont ancrés en profondeur et parfois à des niveaux de profondeur variables en fonction de la zone considérée, ce qui peut entraîner des irrégularités dans l’efficacité du traitement (zones où la repousse s’effectue plus vite ou plus lentement que d’autres).

Les poils de la barbe 

La nature des poils de la barbe et de la moustache varie en fonction de leur position sur le visage: les poils du menton et de la moustache sont à un niveau de profondeur entre 2 et 4 mm, alors que les poils au niveau des pommettes, de la zone du bas du visage (zone péribuccale et nasale) et à la bordure des oreilles se révèlent être des poils peu profonds. Ces poils sont constamment stimulés par l’action du rasoir qui les prépare idéalement aux séances d’épilation laser. Il s’agit d’une zone à forte concentration et qui est sans aucun doute l’une des plus importantes du corps masculin. Ces caractéristiques de densité et de grosseur rendent cette zone assez sensible chez l’homme. Une anesthésie est généralement nécessaire pour que le soin puisse être réalisé. Pour ce faire, le lasériste applique une crème anesthésiante.

Les poils au niveau de la barbe ne réagissent pas tous de la même façon. La moustache est une région plus difficile et donc longue à traiter. La zone centrale de la moustache réagit plus vite que les zones latérales.

Aussi, au niveau des joues, où les poils sont plus fins, l’action du laser est plus efficace qu’au niveau du menton et de la zone basse de la barbe.

En ce qui concerne la repousse, il faut savoir qu’après les premières séances, elle ne peut pas être homogène et uniforme ce qui donne parfois un aspect de « pelade ». Cette évolution fréquente rentre généralement dans l’ordre au bout de quelques séances.

Préparation avant le soin d’épilation laser

Tout d’abord nous conseillons d’exprimer vos motivations, concernant l’épilation de cette zone.

Les hommes choisissent une épilation durable de la barbe et de la moustache pour plusieurs raisons :

  • Trouver une solution aux infections récidivantes (folliculites) qui se voient chez les hommes, et surtout ceux qui ont une peau noire
  • Recherche esthétique: l’épilation permet une correction d’asymétrie de la barbe 
  • L’envie d’affiner son visage ou de modifier l’apparence d’une barbe trop noire 
  • Désir pratique : ne plus devoir être contraint de raser quotidiennement la barbe
  • Désir personnel : changement de sexe (transsexualisme)
  • Désir esthétique : l’envie d’avoir une peau nette et qui ne pique pas

Avant le soin, le patient doit raser sa barbe dans les 12h qui précèdent l’intervention afin que le poil soit le plus court possible. 

Enfin, le patient s’assurera de n’appliquer aucune crème, soin cosmétique ou soin après-rasage afin de laisser la peau parfaitement nette et de limiter le risque d’interaction entre la lumière et un éventuel composé chimique.

Les piercings récents et non cicatrisés contre-indiquent la pratique de l’épilation au laser. Il faut attendre que la lésions se soient complètement cicatrisées avant de débuter les soins dépilatoires.

1 à 2h avant le soin, le patient applique une crème anesthésiante de type EMLA ou son générique. Cette crème est plus efficace si elle est appliquée sous un pansement qui la plaque contre la peau. En cas d’antécédent d’herpes labial (ou communément nommé bouton de fièvre), le médecin pourra prescrire un traitement préventif à base de crème antivirale pour prévenir d’une poussée.

Conseils à suivre pendant le soin

Le médecin retirera la crème anesthésiante afin de limiter l’interaction laser/crème blanche à l’aide d’un coton démaquillant. En effet, la couleur blanche de la crème arrête le rayon, et réduit donc l’efficacité du laser.

Les vérifications à faire avant la séance:

  • Diagnostic d’une infection en cours
  • Marques de bronzage
  • Plaie non cicatrisée
  • Dépigmentation / hyperpigmentation / vitiligo non vue à la séance précédente
  • Complication du laser de la séance précédente: brûlure, hyperpigmentation post inflammatoire, dépigmentation
  • Présence de fond de teint (rare chez l’homme)
  • Présence de tatouage dans la zone et isolation du tatouage
  • Poussée herpès ou bouton de fièvre
  • Vérification que le poil soit bien rasé pour augmenter l’efficacité du laser

Le lasériste donnera des lunettes de protection avant de démarrer la séance ou posera des coques opaques sur les yeux, dans le but de protéger ceux-ci d’un éventuel tir direct ou d’une réflexion du faisceau lumineux. En effet, les lasers médicaux classe 4 sont dangereux pour l’œil en tir direct ou en tir réfléchi.

Le protocole pour ce traitement est généralement de traiter en priorité les zones les plus sensibles puis les moins sensibles pour rendre le soin le moins inconfortable possible.

Les zones les plus habituellement sensibles sont: la moustache et le menton(poils très denses et très nombreux), les favoris (poils très gros).

Après la séance, nous vous conseillons de :

  • Mettre une poche de glace sur la zone épilée, pour diminuer la sensation chauffante (cool pack par exemple)
  • Appliquer une crème corticoïde immédiatement après le geste pour limiter l’action inflammatoire
  • Appliquer un crème apaisante de type Biafine ou cicalfate

Le patient sort avec une ordonnance de crème apaisante de type Biafine, éventuellement une crème hydratante. Il convient aussi de prescrire une crème de protection solaire indice 50 ou plus, en cas de risque d’exposition solaire ou de bronzage.

Il est recommandé de prévenir le patient qu’il ne doit pas se raser avant 24h pour limiter le risque de sur-traumatisme de la peau.

Il évitera aussi d’appliquer de l’après-rasage qui pourrait être très douloureux. Enfin, il sera informé de la nécessité de ne pas s’exposer au soleil dans les 3 à 4 semaines qui suivent l’acte. 

Suivi d’évolution d’un acte laser d’épilation de la barbe

Le suivi d’évolution d’un acte laser d’épilation de la barbe et de la moustache est sans grande caractéristique. La lasériste pourra tenir compte de l’efficacité des séances s’il note un ou plusieurs critères dans la liste suivante :

  • une repousse de plus en plus lente entre les séances
  • un poil qui repousse de plus en plus fin à chaque séance
  • un poil qui repousse plus clair à chaque séance
  • un poil qui ‘pique’ de moins en moins à chaque séance

Il existe des évolutions normales, pouvant cependant alerter le patient, ainsi il convient que le lasériste l’informe sur les points suivants :

  • une repousse incorrecte (irrégulière) après les premières séances
  • des zones moins réactives (en règle générale : les bords latéraux de la moustache et du menton)

Suivez-nous
@lazeoparis


Information aux patients

Conformément aux directives ministérielles, les centres de médecine esthétique Lazeo restent ouverts, jusqu’à nouvel ordre.
Les horaires et les jours d’ouverture ont été aménagé afin de respecter les normes sanitaires.

Veuillez appeler au 01 85 73 01 31 pour plus d’informations ou dans le centre Lazeo de votre choix pour un rdv.
Nous contacter par mail

L’équipe de Lazeo