Epilation laser du maillot

L’épilation du maillot est, après les aisselles, une des zones les plus demandées. Cette zone paraissant simple de premier abord, cache des pièges. En effet, c’est une zone est à aborder avec délicatesse et précaution. Il y a des précautions esthétiques, mais aussi psychologiques et médicales dans la conduite d’une épilation laser du maillot. Il est également indispensable que le lasériste, procédant à une épilation laser du maillot, connaisse parfaitement bien les zones difficiles, les zones de résistance et les conseils à donner aux patientes. Enfin, concernant la douleur, quelques astuces techniques peuvent être prises pour rendre l’acte le plus confortable possible.

Les particularités de la zone du maillot au laser

La zone du maillot fait partie des demandes d’épilation les plus fréquentes avec les aisselles. Cette zone donne de bon résultats: le maillot présente des poils particulièrement adaptés à la concentration de l’énergie laser permettant ainsi son efficacité, sous réserve bien sûr de ne pas épiler des poils trop clairs.

Le poil du maillot est un poil terminal: il est gros et bien pigmenté (noir ou foncé), ce qui peut provoquer des lésions définitives avec la lumière des lasers.

Afin d’éviter que la patiente n’ait une différence disgracieuse et inesthétique entre une zone épilée définitivement (sans poil) et une zone non traitée qu’on appelle la démarcation, un traitement partiel des zones frontières pour adoucir cette démarcation peut être réalisée. C’est une astuce permettant à la patiente de trouver une solution sans passer par l’épilation complète du maillot . Le principe de cette méthode est de changer progressivement l’aspect des poils en effectuant de moins en moins de séances au fur et à mesure qu’on s’éloigne de la zone initiale d’epilation laser. Pour y parvenir, le médecin lasériste traitera une bande avec n-1 séances, une nouvelle bande avec n-2 séances, une autre bande avec n-3 séances par rapport au nombre de séances ayant été utilisées pour traiter la zone principale. Dans le schéma suivant, par exemple, une personne peut avoir 6 séances pour traiter un maillot, le médecin définira 3 bandes qui recevront chacune 5, 4 et 3 séances. Ces bandes auront une densité progressivement croissante de poils: c’est l’effet recherché.

L’epilation laser du maillot ou l’épilation des parties intimes est un choix personnel qui doit être réfléchi. Le médecin lasériste habitué à ce type de demande, profite de la première consultation afin d’évaluer les motivations réelles de la patiente, et de la rassurer le cas échéant. C’est un choix personnel, car il s’agit de votre corps et également parce que l’épilation au laser est irrévocable. Le médecin lasériste prend généralement d’extrêmes précautions lorsque les patientes sont très jeune.

Les questions que posent le médecin au patient avant une épilation du maillot ?

Comme pour les autres zones, l’épilation au laser du maillot comporte des contre-indications générales, définitives ou temporaires, mais aussi des complications locales. Avant d’aller plus loin dans le cheminement vers l’épilation laser, le praticien doit, lors de la première consultation, interroger sa patiente sur ses antécédents médicaux, hormonaux, gynécologiques, à la recherche contre-indication. Le praticien doit aussi évaluer la pigmentation de la peau et la classer dans la gamme des phototypes pour pouvoir choisir le laser adéquat. Il recherche aussi à estimer la couleur du poil pour évaluer de possibles difficultés et en informer la patiente (les poils blancs et blonds ne réagissent pas au laser). Il convient aussi de rechercher des antécédents dermatologiques d’hypersensibilité à la lumière ou au froid, ainsi que des prises de médicaments pouvant modifier la réaction de la peau face au laser.

  • Le protocole au laser alexandrite
  • Le protocole au laser Diode
  • Le protocole au laser dit nd :yag

Le respect de la pudeur des patientes

L’epilation laser peut parfaitement être réalisée sur une patiente gardant ses sous-vêtements. La technique pour préserver la pudeur des patientes est la même que celle utilisée en centre esthétique avec les épilations traditionnelles à la cire. Il est généralement demandé au patient de porter un slip échancré. Le patient écarte le tissu de façon partielle au dessus, à gauche à droite afin que le médecin puisse procéder au balayage laser. Il est possible aussi, à l’aide d’une compresse médicale stérile d’effectuer un nœud sur la zone supérieure du slip pour en réduire la largeur. Cette dernière technique a le mérite de limiter les erreurs de symétrie.

Les précautions après la séance

  • Avertir la patiente de ne pas s’exposer au soleil pendant 3 semaines ou plus
  • Informer la patiente d’utiliser une crème de protection contre le bronzage, indice supérieur à 50 pendant 3 à 4 semaines si la période est ensoleillée
  • Interdire tout autre soin esthétique abrasif ou agressif pendant 2 semaines
  • Eviter la piscine pendant 1 à 2 jours (agressivité du chlore)
  • Prescription d’une crème apaisante et hydratante le temps de la cicatrisation (quelques jours)

Suivez-nous
@lazeoparis


Information aux patients

Conformément aux directives ministérielles, les centres de médecine esthétique Lazeo restent ouverts, jusqu’à nouvel ordre.
Les horaires et les jours d’ouverture ont été aménagé afin de respecter les normes sanitaires.

Veuillez appeler au 01 85 73 01 31 pour plus d’informations ou dans le centre Lazeo de votre choix pour un rdv.
Nous contacter par mail

L’équipe de Lazeo