Epilation laser de la poitrine et des seins

Les raisons de la présence de poils sur la poitrine

Chez les femmes, la pilosité des aréoles des seins est fréquente. La raison est souvent dûe à un petit déséquilibre hormonal: la femme secréterait alors moins d’hormones féminines que d’hormones mâles (testostérone). Ce dérèglement hormonal peut être dû à une pilule trop forte, ou tout autre perturbation endocrinienne : cycles anormaux, kystes aux ovaires, stress… Afin de savoir si la cause est hormonale,  il suffit de faire un bilan hormonal sanguin.

Une des autres causes s’explique par l’hérédité génétique familiale. En effet, certaines femmes ont une pilosité un peu exacerbée et l’aréole peut être une zone de prédilection. Cette pilosité est assez difficile à traiter.

Conseils pour épiler les poils localisés sur la poitrine 

Les poils situés sur la poitrine poussent autour de l’aréole. Ils ne représentent pas une quantité importante, on compte à peine entre 10 à 20 poils au maximum.

Il faut faire très attention à ne pas commettre les erreurs suivantes 

Ne surtout pas raser les poils à cet endroit. Raser les poils sur cette zone, en ferait qu’accentuer le risque de stimulation d’une repousse d’un poil et d’une épaisseur plus importante.

Nous déconseillons fortement l’usage de crèmes épilatoires et de la cire, tout comme l’épilation à la pince, à moins de faire vraiment bien attention à arracher le bulbe, car casser le poil le renforce.

Même avec le laser, les aréoles sont des zones difficiles à traiter.

Conseils pour y remédier : L’aréole des seins étant une zone qui présente des récepteurs de la testostérone, il existe une crème contenant un principe actif qui bloque la testostérone locale. Mais les résultats sont très variables et peu satisfaisants.

Epilation laser des poils présents sur la poitrine

Bien souvent, les patientes sont gênées par des poils très fins bordant l’aréole. Dans l’adolescence, elles se font souvent piéger en voulant les supprimer à la pince à épiler. Non seulement cette technique est susceptible de léser la zone fragile de l’aréole, mais elle provoque surtout, dans de très nombreux cas, une stimulation des poils disgracieux et du duvet qui les entoure: la pince, en serrant le poil, vient aussi tirer sur le duvet voisin avec un fort risque de stimulation. Il convient de conseiller aux jeunes patientes de ne pas jouer avec la pince à épiler sur les zones de l’aréole.

Pour procéder à l’épilation laser des poils localisés sur les seins, il faut compter plusieurs séances très rapprochées.

Communément, le protocole est de commencer par 3 séances espacées de 4 semaines, avant d’augmenter l’intervalle à 2 mois puis 3 mois pour obtenir à la fin un total de 6 à 8 séances, avec toutefois un bon résultat.

Il faut savoir que le cycle du poil à cet endroit est d’un an environ. Ainsi, une fois l’épilation initiée, seuls des poils en phase de croissance sont touchés. Ce qui signifie notamment qu’une fois l’épilation débutée, vous n’avez quasiment plus de poils visibles au niveau des aréoles, puisqu’ils n’ont pas le temps de repousser suffisamment entre chaque séance.

En revanche, les séances doivent se répéter sur un an afin d’épuiser toutes les salves de poils.

Les résultats peuvent varier d’une femme à une autre, tout dépend des méthodes d’épilation utilisées précédemment, lesquelles ont pu renforcer le poil qui est devenu plus résistant au laser.

Le résultat est définitif, sauf si un nouveau bouleversement hormonal provoque une nouvelle pilosité.

L’épilation laser des aréoles n’est pas très douloureuse. Une rougeur apparaît après chaque séance mais ne dure que 10 à 15 minutes.

Le sein, dans son ensemble, est couvert d’un duvet ou de poils très fins et clairs, contenant au final très peu de mélanine.

Le faisceau peut rencontrer des difficultés à obtenir une véritable thermolyse (destruction par la chaleur portée au delà de ce qui est acceptable par le tissu humain) de la base du poil et ne faire que chauffer et donc stimuler les structures: l’effet inverse de celui recherché. 

Il est conseillé, pour le médecin, de bien examiner la patiente  avec précaution et la structure de poils afin de vérifier si il sont suffisamment pigmentés pour pouvoir y passer le laser. Le professionnel de santé doit avertir sa patiente que la zone est une région difficile en épilation laser, qu’il faudra probablement un nombre de séances important.

La patiente devra être informée du risque d’échec et de la possibilité d’une stimulation. 

En pratique, il est souvent possible d’épiler la zone frontalière des aréoles avec une bonne sécurité et de bons résultats lorsqu’on agit avec l’expérience et la prudence sur de vrais poils. 

Précautions à prendre 

L’aréole du sein et le sternum sont des zones très fragiles.

Il convient de mentionner que la région des aréoles et de l’entre-sein (région sternale) comporte des spécificités en matière de risque ou d’effets secondaires.

Les aréoles sont hyper pigmentées chez de très nombreuses femmes (risque de brûlure) et le laser d’épilation est attiré par ce pigment car c’est aussi de la mélanine. La peau des aréoles étant très fragile, il convient que le médecin s’abstienne de l’exposer au laser afin de limiter tout risque de fragilisation ou de brûlure.

Les laséristes respectent, en général, une zone de sécurité de 1 à 3 mm entre la zone pigmentée et la peau à épiler pour éviter de brûler des aréoles pigmentées. Ils utilisent souvent un système de cache pour masquer l’aréole quand le laser passe.  Il faudra aussi rappeler que l’allaitement est une contre-indication à l’épilation du sein au laser: une infection peut apparaître et rendre impossible ou complexe la poursuite de l’allaitement.

La zone du sternum entre les 2 seins 

La région du sternum est possède une peau assez fine. Cette finesse la rend fragile et sujette à des complications après un acte au laser. Le lasériste devra estimer le ratio bénéfice/risque pour un traitement à l’épilation avant de s’engager sur cette région.

Certaines couleurs de peaux sont connues pour avoir un plus grand risque de développement de cicatrices anormales sur cette zone (cicatrices hypertrophiques, cicatrices chéloïdes…). Les patientes à peau mate ou à peau noire présentent ce risque, c’est pourquoi il faut utiliser un laser particuliers qui pénétre plus profondément que les lasers pour peau blanche.

Pour conclure, l’épilation au niveau de la poitrine est possible et les résultats sont bons.

Toutefois, il faut s’assurer de respecter les points suivants :

  • Une bonne maîtrise et expertise du praticien dans l’évaluation du bénéfice / risque par un examen attentif de la peau et du poil
  • Une bonne information auprès de la patiente sur les résistances et les risques de stimulation
  • La recherche de risques cicatriciels ou d’antécédents de cicatrices anormales
  • La  bonne protection de l’aréole pigmentée pendant le geste
  • La possibilité de ne pas traiter les zones de duvet 

Suivez-nous
@lazeoparis


Information aux patients

Conformément aux directives ministérielles, les centres de médecine esthétique Lazeo restent ouverts, jusqu’à nouvel ordre.
Les horaires et les jours d’ouverture ont été aménagé afin de respecter les normes sanitaires.

Veuillez appeler au 01 85 73 01 31 pour plus d’informations ou dans le centre Lazeo de votre choix pour un rdv.
Nous contacter par mail

L’équipe de Lazeo