Greffe capillaire : la solution LAZEO - LAZEO

Greffe capillaire : la solution LAZEO

Chute de cheveux ou chevelure clairsemée, ces complexes peuvent être définitivement guéri grâce à une greffe capillaire. Explication de l’intervention chez un médecin esthétique.

Stress, ménopause, prise de certains médicaments, brossages trop violents, extensions, coiffures trop serrées, ou tout simplement terrain héréditaire… les raisons sont nombreuses.

Le nombre d’interventions de greffe a triplé depuis 2004, et concerne aujourd’hui près de 15 % des femmes.

A qui s’adresse la greffe de cheveux ?

La greffe capillaire concerne toutes celles d’entre nous qui n’arrivons plus à nous coiffer, dont la peau du crâne est visible en certains endroits, dont le front se dégarnit, qui voyons nos tempes.

En pratique, lors d’une greffe de cheveux, on prélève le cheveu avec son follicule. Ainsi il est autonome et garde toutes ses caractéristiques : forme, volume, couleur…

Quelle que soit la technique employée, une préparation s’impose avant l’intervention. Aussi, on arrête les lotions à base de Minoxidil un mois avant pour éviter les risques de saignements et on utilise un gel douche antiseptique 48 heures avant.

Attention, en cas de chimiothérapie qui aurait détruit notre bulbe, la greffe n’est pas possible avant plusieurs années.

Une technique efficace pour de nouveaux cheveux

L’extraction folliculaire (FUE)

Cette intervention idéale pour les petites et moyennes alopécies, consiste à prélever directement des micro-greffes d’environ 1 mm de diamètre sur le crâne (ou n’importe où sur le corps).

Sur le ventre et sous anesthésie locale, on nous rase à 1 mm la zone donneuse pour voir l’émergence du cheveu et son implantation.

Chaque greffon retiré peut contenir de 1 à 3 cheveux. Puis, en position assise, on subi une anesthésie locale dans la zone à implanter, avec une micro lame ou une aiguille.

La séance peut durer de 3 à 5 heures maximum, en fonction du nombre de cheveux à transplanter.

Avantages : pas d’agrafe ni de suture. La cicatrisation est rapide et discrète.

Les suites : on sort avec un bandage, à retirer le lendemain, pour éviter les saignements pendant la nuit. Peu de douleurs, qui peuvent être soulagées par un antalgique et un anti-inflammatoire. On peut reprendre une vie normale dès le lendemain.

Après la greffe capillaire

On peut mouiller nos cheveux dès le lendemain, en faisant attention à ne pas frotter les greffons avant trois semaines. Il est possible d’utiliser un shampoing doux après cinq jours.

On pense à bien hydrater les greffons pour éviter les croûtes et accélérer la cicatrisation.

On évite les efforts intenses pendant une dizaine de jours et évidemment on se refuse toute teinture capillaire avant un mois.

Si le besoin de teindre nos cheveux se fait sentir, on est prévoyante et on le fait jusqu’à 48 heures avant l’intervention.

Dr Bernard Sillam

Médecin référant chez LAZEO. Diplômé de la faculté de médecine Lariboisière en 1979 le Dr Bernard SILLAM est notamment connu et reconnu pour son expertise en médecine esthétique et son savoir-faire dans de nombreuses techniques, telles que : les traitements anti-âge par injection de botox et par injection d'acide hyaluronique, les traitements amincissants et les méthodes de microgreffe.

Suivez-nous
@lazeoparis