Le Frotox : Successeur du Botox® ?

Cette nouvelle technique de médecine esthétique développée Outre-Atlantique est de plus en plus utilisé dans certains pays et arrive en Europe. Le successeur du Botox® s’impose peu à peu comme LA nouvelle technique contre les rides.

Depuis dix ans, le recours aux techniques de médecine esthétique s’est banalisé en France, et tout particulièrement les injections de toxine botulique. Le Botox offre une alternative aux plus réticents à la chirurgie esthétique qui souhaitent faire disparaitre leurs rides. Après avoir fait ses preuves aux États-Unis et au Moyen-Orient, le Frotox, commercialisé par la société Myoscience Inc. arrive en Europe.

Comment ça marche

Le Frotox est un gaz frigorifique capable de paralyser les nerfs grâce à sa température (-80°C). A l’origine, l’Iodera (son nom commercial) était utilisé pour réduire les douleurs musculaires des patients, les médecins se sont aperçu qu’injecté à l’aide d’une aiguille glacée à -80°C, le produit pouvait geler les fibres nerveuses. Or, sans les affluts nerveux qui leur permettent de bouger, les muscles ne peuvent plus se contracter et les rides paraissent moins creusées.

Les atouts

L’atout majeur du Frotox est son aspect naturel. Les nerfs se mettent en pause grâce à l’effet du froid. Le Frotox consiste simplement à refroidir des aiguilles. Il utilise la réponse naturelle du corps au froid. Aucune substance toxique n’est donc injectée dans le corps, à la différence du Botox®. Aussi, les résultats du Botox® ne sont visibles que 3 jours plus tard contrairement au Frotox où les résultats sont immédiats.

Les limites

A ce jour, le recul sur la technique est réduit, et des études sur son efficacité et innocuité à long terme sont encore en cours. le Frotox ne présente pas de risques majeurs. L’appareil utilisé pour une séance est bridé et ne peut aller au-delà de -80°C. Or, ce n’est qu’à partir de -110°c que l’on commence à abîmer le nerf. Il y a plus un risque d’inefficacité qu’un risque de blessure. De même, en faisant plusieurs séances, il n’y a pas de risques d’abîmer le nerf. C’est la puissance et non la répétition qui est dangereuse.

Les suites

L’injection de Frotox peut avoir des effets secondaires, du type rougeurs ou hématomes temporaires. D’où l’importance de faire appel à un praticien habilité à injecter le produit.



Sélectionnez votre région

BelgiqueBelgique

FranceFrance

Français English

Êtes-vous situé en Belgique Belgique ?