Le sucre, ennemi de votre peau

Le sucre, mauvais pour nos dents et notre cerveau, est également l’ennemi de notre peau. Lazeo vous explique.

C’est une attaque insidieuse, mal détectée et pourtant elle abîme tout notre organisme : la glycation, phénomène naturel provoqué par notre ingestion de sucre lèse lentement mais sûrement nos cellules et nos vaisseaux. Résultat : un vieillissement accéléré de tous nos tissus.

La glycation est une réaction chimique résultant de la fixation des sucres sur les protéines. Or notre corps contient 70% d’eau dans laquelle nagent les protéines. Celles ci ne peuvent alors ni être détruites, ni expulsées de la cellule dans laquelle elles se sont accumulées.

Dans les vaisseaux sanguins, ces protéines glyquées rigidifient les parois qui ne laissent plus passer suffisamment de nutriments. Dans le derme, les fibres de collagène et d’élastine s’agglomèrent peu à peu entre elles, se durcissent, perdent de leur souplesse et peuvent même se déchirer. D’où l’apparition de rides et une perte de tonicité de la peau.

Autre dommage collatéral, au niveau du derme, ces fibres réticulées, glyquées, vont elles même produire des radicaux libres qui vont attaquer les cellules voisines. En outre, elles ne sont plus capables de produire les molécules de jeunesse que sont l’acide hyaluronique, le collagène, l’élastine, la laminine. Au niveau de l’épiderme les kératinocytes se renouvellent mal, d’où une peau cartonnée, qui manque de luminosité. Bref, des altérations cutanées en cascade visibles face au miroir et une sensation d’inconfort (peau sèche, qui tiraille).

Les solutions dans l’alimentation

Eviter tout ce qui est trop grillé : viande, volailles rôties, pain, desserts caramélisés. Préférer des cuissons à la vapeur douce. 

On peut également, pour un temps, quand on sent que l’on a trop abusé de la Junk Food, adopter un régime dissocié : un repas de protéines et de légumes et réserver les glucides pour un autre repas. Privilégier une alimentation riche en antioxydants : thé vert, baies rouges, curcuma, grenade, gingembre.

Les plantes, meilleurs actifs cosmétiques anti glycation

Une étude récente réalisée par des Japonais et des Américains vient de démontrer que les plantes, en particulier celles riches en flavonoïdes (raisins, maté, cacao, resvératrol, vigne rouge , raisin, certaines algues…) et de nombreuses plantes exotiques qui doivent lutter contre une environnement agressif sont de puissants inhibiteurs de la glycation. On peut les trouver dans l’alimentation, bien sûr mais ces plantes sont abondamment utilisées pour leur efficacité dans les formules cosmétiques.


Suivez-nous
@lazeoparis