L’épilation laser : éliminer 90% des poils

7 octobre 2016
epilation-laser

Voici ce qu’il faut savoir sur l’épilation définitive au laser.

Le principe de cette technique d’épilation durable est la photo-thermolyse sélective. Ciblant la mélanine présente dans le bulbe du poil, l’énergie du rayon laser chauffe le poil et le détruit sans affecter la peau autour.

L’épilation laser s’adresse à qui ?

L’épilation laser ne marche pas sur les poils blonds, roux, gris, blancs, ni sur le duvet. Uniquement sur les poils foncés. Elle s’effectue sur peau débronzée, un mois après la dernière exposition solaire, pour éviter les risques de brûlure. Pas de soleil entre les séances.

Certains appareils, comme les lasers NdYag et les diodes, fonctionnent sur les peaux foncés et noires. La longueur d’onde utilisée pour détruire le bulbe pileux cible la mélanine du poil mais atteint aussi la mélanine de la peau. Plus celle-ci est pigmentée, plus le risque de brûlures est élevé.

Sauf contre-indications médicales (grossesse, dérèglements hormonaux, hirsutisme…), on peut se faire épiler au laser dès l’âge de 18 ans.

L’épilation laser est douloureuse ?

Se faire épiler n’est pas une partie de plaisir mais en appliquant une crème anesthésiante une heure avant la séance, l’épilation devient réellement supportable.

Si on a vraiment mal, surtout,ne pas hésiter à le dire. La douleur est un signe à prendre en compte, elle peut signifier qu’il reste du bronzage ou que la machine est réglée trop fort et dans ce cas, le médecin doit modifier le réglage.

Cycle du poil et séances.

En deux temps : vous verrez d’abord le médecin pour l’examen clinique, puis vous reviendrez pour votre première séance d’épilation. L’examen est important pour écarter d’éventuelles contre-indications (problèmes hormonaux, prise de médicaments photo-sensibilisants, reste de bronzage…), établir le plan et les paramètres du traitement en fonction de votre phototype de peau, de la couleur et du type de poils de la zone du corps à traiter.

Tous les poils ne poussent pas en même temps et vous ne voyez qu’une partie de vos poils (environ un quart). L’autre partie est en phase de repos qui peut durer jusqu’à plusieurs mois.

La séance n’est efficace que sur les poils apparents qui sont en phase de croissance. Pour épuiser le capital pileux d’une zone, il faut traiter à plusieurs reprises sur une période de un an (voire plus), jusqu’à avoir pu traiter tous les follicules de la zone à épiler.

L’épilation laser, c’est vraiment définitif ?

En médecine, l’épilation se dit durable. 90% de la densité et de l’épaisseur des poils est éliminé. Il peut rester quelques duvets fins et clairs, le plus souvent à peine visibles surtout dans des zones comme les genoux, les orteils et les avant-bras. C’est souvent définitif chez une personne de 35/40 ans qui a la peau blanche et une pilosité brune. Néanmoins, il peut arriver que des poils repoussent en cas de statut hormonal instable, et dans ce cas, il y aura des séances de retouches.