Rides : Mieux comprendre pour prévenir [Part.2]

5 novembre 2017
rides prevenir

Existe-t-il une alimentation anti-rides ?

Vitamines, acides gras et oligo-éléments participent activement à la bonne santé de la peau. Les vitamines E et C ont une action anti-UV ; la vitamine A donne à la peau une belle souplesse, mais elle n’est pas sans risques. Les oligo-éléments, ces métaux (zinc, silicium, manganèse, cuivre…) présents dans notre corps en très petite quantité, sont aussi indispensables à la bonne santé de nos cellules.

Le sélénium agit sur les radicaux libres, le zinc participe à la lutte contre les U.V. Enfin, les acides gras essentiels sont d’origine alimentaire et sont nécessaires au bon état de l’épiderme. L’acide linoléique contribue particulièrement à la souplesse de la peau, à la formation de la barrière cutanée et régule les réactions inflammatoires et allergiques.

Quels sont les signes du vieillissement de la peau ?

20 ans : La peau peut montrer des signes de déshydratation.

Les bons gestes : démaquillez et hydratez votre peau matin et soir avec un soin non comédogène si vous souffrez d’acné.

20-30 ans : La peau se déshydrate, se fragilise, le film hydro-lipidique s’affine. Des ridules apparaissent, notamment au niveau du contour de l’œil et du sillon naso-génien.

Les bons gestes : exfoliez une fois par semaine la peau pour éliminer les cellules mortes, en l’hydratant matin et soir et en nourrissant le contour de l’œil. Privilégiez les actifs anti-radicalaires.

35 ans – Les rides d’expression sont souvent déjà installées. Le grain de peau devient irrégulier et les sillons se creusent.

Les bons gestes : de bons soins antirides permettent de reconstituer tonicité et élasticité tout en hydratant la peau. Procédez une fois par semaine à un masque. Et utilisez une crème de nuit : c’est pendant la nuit que les cellules se renouvellent.

40-50 ans Il s’agit de résorber les effets des modifications hormonales telles que la sécheresse cutanée, ou encore l’affaissement des tissus. En effet, passé la quarantaine, la peau perd de son collagène. Ceci explique alors l’apparition de rides plus marquées ou encore de taches pigmentaires.

60 ans – L’affaissement s’intensifie, la peau perd de sa souplesse et de son éclat. Les rides du lion et du sillon naso-génien se creusent.

Les bons gestes : Il faut intensifier l’action lipidique et nourrir en profondeur la peau.

Toutes les peaux sont-elles égales face aux rides ?

Non. Le vieillissement cutané est programmé par votre code génétique. Par exemple, les peaux asiatiques sont plus épaisses que les peaux indo-européennes et sont moins vulnérables aux rides. Plus la peau est claire et moins elle se défend du soleil et plus elle est vulnérable.