S’épiler au laser pendant l’été : est-ce vraiment impossible ?

9 juillet 2013

Débuter un traitement à l’épilation laser exige quelques précautions à prendre comme éviter de s’exposer au soleil entre deux séances. Le bronzage est l’une des principales contre-indications pour les peaux blanches, c’est pourquoi on conseille souvent de faire le traitement en hiver. Si le patient est bronzé, il doit attendre 3 semaines avant de commencer la séance, ou s’il souhaite s’exposer, il doit attendre 3 semaines après avoir fait la séance.

Pourquoi ?

Le laser Alexandrite, qui est spécialement conçu pour les peaux claires, se transforme en chaleur au contact de la mélanine présent dans le follicule pileux, et détruit le poil. En bronzant, la mélanine se concentre sur la peau et c’est la brûlure assurée !

Heureusement il y a un plan B !

Si vous ne voulez pas vous compliquer la vie, optez pour le laser Nd Yag !

Spécialement adapté pour les peaux mates, métisses et noires, ce laser absorbe également la mélanine pour brûler le poil mais à faible intensité. En effet, ayant peu d’affinité avec la mélanine, le laser Nd Yag va uniquement cibler l’élément le plus concentré en mélanine : le poil. Ainsi, vous pourrez bronzer et vous faire épiler en toute sécurité!

Le seul petit inconvénient est que ce laser est réputé pour être un peu moins efficace que l’Alexandrite et exige donc plus de séances. Mais si ça reste l’affaire d’une ou deux séances pendant les vacances d’été, il ne devrait y avoir aucun impact sur le nombre de séances nécessaires.

Et pour les aisselles et le maillot complet ?

Sachant qu’on ne bronze pas souvent les bras levés et tout nu, l’Alexandrite ne devrait pas poser de problème pour ces deux zones.

Petit conseil de précaution : appliquez un écran solaire très élevé afin de minimiser les risques, et optez pour des maillots de bains foncés qui ne laissent pas passer les UV.