Sillon nasogénien : l’efficacité de l’acide hyaluronique

Avoir l’air triste ou désabusé à cause de ses sillons nasogéniens qui marquent le visage n’est pas vraiment l’idéal. Des solutions existent, notamment les injections d’acide hyaluronique.

Ces « plis d’amertume » qui partent des ailes du nez jusqu’à la commissure des lèvres se marquent de plus en plus au fil du temps. Ils apparaissent dès la quarantaine surtout sur les visages un peu ronds.

Un sillon qui se creuse causé par la perte de graisse

Le sillon nasogénien est provoqué par une fonte de la graisse malaire, cette partie charnue de notre joue. Les fibres élastiques se relâchent, notre matelas cutané s’affaisse, le surplus de peau descend et forme un pli.

On peut le prévenir en appliquant dès la trentaine des soins à effet lift à base de collagène, d’élastine, d’acide hyaluronique qui vont soutenir nos fibroblastes. Ou le camoufler grâce à quelques produits bien pensés tel que certains blurs ou stylo lissant qui traite en même temps qu’il floute le pli grâce à des pigments réflecteurs.

Néanmoins, une fois ces plis du sillon nasogénien apparus il faut passer à des solutions plus radicales.

Les injections d’acides hyaluroniques : une efficacité immédiate

Le médecin travaille, pas uniquement sur le sillon, mais bien en amont sur la ‘vallée des larmes’ car le pli est la résultante de la fonte de graisse de la vallée. Il s’agit de regalber le visage, des ailes du nez jusqu’à la patte d’oie.

L’acte se pratique en cabinet, sans anesthésie, l’injection n’étant pas douloureuse car la seringue contient un anesthésiant.

Le médecin peut utiliser deux formes d’Acide Hyaluronique pour un résultat adapté et optimal. L’un fortement réticulé, à grosses molécules : en comblant la charpente, en restaurant le volume perdu et en regalbant la joue le pli va se rétracter, il sera moins profond. Puis, j’injecte dans le sillon nasogénien un acide hyaluronique plus souple, qui pourra suivre les mouvements du sourire, de la mastication.

Les suites : il est recommandé d’éviter grimaces et mimiques dans les 24 heures qui suivent. De légers bleus peuvent apparaître à la suite des injections mais il disparaîtront très rapidement. Une séance tous les uns à deux ans est nécessaire pour conserver l’effet de l’injection.