Teint terne : Quelles astuces fonctionnent ? [Suite]

1. Le thé vert ralentit les signes de l’âge

Oui. Riche en polyphénols, il hydrate et aide la peau à se protéger des agressions. Pour profiter pleinement de son véritable pouvoir antioxydant, mieux vaut l’acheter en vrac. Choisissez un thé de bonne qualité : une demi-cuillère à café seulement suffit pour obtenir un litre de thé, à chauffer à 70 degrés et à laisser infuser trois à quatre minutes.

 2. Les super aliments apportent de l’éclat

Pas vraiment. Fruits rouges, grenade, chou kale, açai, acérola… ces super-aliments sont bénéfiques pour la santé et ralentissent le vieillissement des cellules. Plusieurs études le prouvent. Les antioxydants qu’ils contiennent (les vitamines, entre autres) aident la peau à se protéger des agressions. Le hic, c’est qu’ils sont souvent produits loin, donc chers.

Privilégiez des légumes de saison et surtout cultivés à proximité de chez vous. Ceux qui viennent de loin et voyagent longtemps sont cueillis avant maturité, pour être transportés sans pourrir. Des études ont montré que ces fruits, qui mûrissent une fois cueillis, sont plus pauvres nutritionnellement. Donc plutôt que de rajouter du lycopène ou de l’acérola à votre régime, privilégiez carottes et aubergines, qui apportent bien plus à l’organisme que de simples antioxydants.

 3. Le sucre fait vieillir prématurément

Vrai. On connaît le phénomène, il s’agit de la glycation des protéines. Au sein de la peau, les deux protéines principales, le collagène et l’élastine, responsables de la densité et de l’élasticité, se rigidifient sous l’effet du sucre. Le phénomène a été démontré, mais il est difficile à quantifier. Mauvaise nouvelle : mieux vaut tout arrêter, ou presque ! Les personnes qui le suppriment constatent un changement de leur peau au bout de deux à trois semaines.

4. Amandes et avocat sont indispensables pour la peau

Oui et non. L’avocat est l’aliment beauté par excellence car il contient des vitamines C et E, une bonne dose d’acides gras (bénéfiques pour la peau : ils garantissent son élasticité) et il est très digeste. Les fruits oléagineux, en revanche, peuvent être lourds à digérer. Il n’est pas utile d’en manger tous les jours.

5. Le vin provoque des rougeurs

Vrai. L’alcool dilate les vaisseaux à la surface de la peau, qui provoque des « flushs », voire de la couperose, sur le long terme. Le vin rouge contient également des tanins qui passent dans le sang et peuvent aussi provoquer ces rougeurs. Les effets de l’alcool sur la peau sont connus et nombreux : la dilatation des pores, l’apparition de comédons et un teint terne.


Suivez-nous
@lazeoparis