Fillers : Injections pour éloigner le lifting ?

Aujourd’hui, le lifting n’est plus le seule à lutter contre les effets du temps qui passe. Les produits de comblement sont également une arme antirides efficace. Les injections peuvent-elles prendre le pas sur les incisons ?

La science ne cessant de progresser, les techniques des fillers se sont affinées avec l’entrée en scène des injections de type mesolift comme les skinbooster®. La méthode : de petites injections d’acide hyaluronique peu réticulé pour revitaliser la peau et stimuler les fibroblastes du derme. Cette stimulation biologique de la peau redonne naturellement du volume à l’ensemble du visage. Le résultat est beaucoup plus fin et précis. Les dermatologues considèrent ces boosteurs de peau comme des fillers capables de « réinitialiser » la peau quand celle-ci a besoin d’un coup de pouce jeunesse très naturel.

Atouts des fillers

Rapide : L’intervention ne dure que dix à vingt minutes et on peut tout à fait reprendre le travail le lendemain.

Indolore : contrairement au lifting et son anesthésie générale, ses cicatrices, ses suites opératoires et parfois ses douleurs… les injections peuvent représenter une alternative plus « douce ».

Les résultats sont immédiats et très naturels (ridules lissées, rides profondes comblées, sillons nasogéniens et plis d’amertume remplis, joues et pommettes volumisées, vallée des larmes, tempes, cernes et creux orbitaires repulpés) et la tolérance au produit optimale.

Temporaire : si le lifting est un acte chirurgical que l’on doit mûrement réfléchir, les injections, elles, ont beaucoup moins de conséquences et n’ont pas cet aspect « irréversible » pour les 10 à 20 prochaines années. Les effets ne durant généralement pas au-delà de 8 à 12 mois, les phobiques du définitif et de l’irréversibilité seront soulagées.

Inconvénients des fillers

Contrairement au lifting qui agit sur la ptose (relâchement cutané) de la peau des joues ou du cou, les fillers ne pourront que ralentir voire arrêter très modérément le glissement des tissus vers le bas. Ils ne pourront retendre que très légèrement certaines zones du visage telles que le sourcil externe, les bas joues et la pointe du nez.